• Sous l'égide de
    Avec le soutien institutionnel de

Adénocarcinome bronchique localement avancé avec mutation de l'EGFR

Posté le 29/09/2023 - Dr Pascale TOMASINI

LE CAS

Une patiente âgée de 63 ans, infirmière libérale encore en activité, vit en concubinage, ayant 3 enfants adultes en bonne santé.
Antécédent d’allergie à l'amoxicilline. Non fumeuse, pas d’exposition à des toxiques.
Une radiographie du thorax est réalisée dans un contexte de symptomatologie digestive peu spécifique à type de RGO, mettant en évidence une volumineuse masse lobaire supérieure droite d’allure tumorale. La radiographie a rapidement été complétée par un scanner thoracique (figure 1).

Voir question 1. 

Le bilan d’extension a consisté en un scanner thoraco-abdomino-pelvien et cérébral, un TEP-scan et une IRM cérébrale. Le TEP-scan a trouvé un hypermétabolisme intense de la masse lobaire supérieure droite (figure 2) et d'adénopathies des loges 4R, 10R et 7. Le reste du bilan d’extension ne trouvait pas de lésion à distance.
La patiente a également bénéficié d’épreuves fonctionnelles respiratoires retrouvant une obstruction périphérique minime et un rapport DLCO/VA normal.
Le diagnostic a été obtenu par fibroscopie EBUS et ponction des adénopathies 4R, 7 et 10R. L’étude anatomopathologique a conclu à un adénocarcinome TTF1 positif. 

Voir question 2.

Au moment du diagnostic de cette patiente, il n’était pas recommandé de réaliser un profil moléculaire des tumeurs du poumon localement avancées bien que les recommandations de l’INCa de janvier 2023 le permettent (figure 3).
Cependant, des examens de biologie moléculaire ont été réalisés chez cette patiente et ont retrouvé une délétion de l’exon 19 de l’EGFR : c.2235_2249 del (p.Glu746_Ala750del).
L’expression de PD-L1 est évaluée à 5 %.

Voir question 3.

La patiente a eu une radiochimiothérapie concomitante avec une bonne réponse tumorale.

Voir question 4.


Figure 1. Scanner en fenêtre parenchymateuse.

Figure 2. Hypermétabolisme au TEP-scan (masse lobaire supérieure droite et d’adénopathies des loges 4R, 10R et 7).
Figure 3. Recommandations de l’INCa – janvier 2023.

Le Dr Pascale Tomasini déclare avoir des liens d’intérêts avec AstraZeneca, Roche, BMS, Amgen, JNJ et Takeda.
Le Pr Nicolas Girard déclare avoir des liens d’intérêts avec BMS, AstraZeneca, MSD, Pfizer et Janssen.

VOIR PLUS

LE QUIZ

Vous devez être connecté pour participer au quiz

Valider

Les derniers cas

VOIR TOUS LES CAS