Identifiez vousIdentifiez-vous
Inscription gratuite Inscription gratuite
imagedumois.com
Posté le 13/06/2019 par le Pr Hélène ZEPHIR
Cliquez sur un visuel pour l'agrandir

Une patiente âgée de 46 ans souffre d’une SEP de forme rémittente dont la première poussée a eu lieu en 2007. Elle a d’abord été traitée par un immunomodulateur injectable à partir de 2009, puis un autre en 2010 en raison d’une mauvaise tolérance générale pour le premier. Le score EDSS est à 0, mais elle présente une fatigue intense.

 

À la suite d’une poussée sensitivomotrice en 2010 dont elle garde une séquelle, une IRM cérébrale montre la présence de 2 nouvelles lésions rehaussées par le gadolinium. La patiente est mise sous traitement de fond dit de seconde ligne. Le score EDSS est alors de 3.0 avec une monoparésie spastique du pied droit.

 

Sous ce traitement, l’altération de son périmètre de marche se poursuit et sa fatigue se majore. Les IRM cérébrales et médullaires répétées en 2011 ne montrent aucune modification de la charge lésionnelle T2 ni de prise de gadolinium ; le score EDSS est de 4.0 sur 2 évaluations à 6 mois d’intervalle en 2011. Le traitement est arrêté en raison d’un passage en forme secondairement progressive. Elle est mise sous immunosuppresseur par voie orale mais son handicap s’aggrave et le score EDSS est établi à 4.5 en 2013 sans changement en IRM cérébrale malgré une NORB droite sensible partiellement aux corticoïdes en décembre 2014. L’EDSS est à 6.0 en 2016 et à la suite d’une poussée peu sensible aux corticoïdes (majoration des troubles de l’équilibre) en janvier 2018, des IRM cérébrales et médullaires sont contrôlées au mois de mars 2018. Voici les clichés.

 

Hélène Zéphir déclare les liens d’intérêts suivants : honoraires pour des interventions consultatives pour BIOGEN Idec, NOVARTIS, SANOFI, GENZYME, ROCHE, MERCK, TEVA, des bourses de recherche par TEVA et ROCHE, de l’académie de médecine, de la Ligue française contre la SEP et la fondation ARSEP.

Le quiz du mois

Comment définissez-vous l’activité de la maladie dans une SEP ?
Comment définissez-vous le statut clinique de la patiente ?
Quelle est la définition d’une forme secondairement progressive (SP)

Pour afficher les images en plein écran et
répondre au quiz, identifiez-vous