Identifiez vousIdentifiez-vous
Inscription gratuite Inscription gratuite
imagedumois.com
Posté le 11/02/2021 par le Dr Julie PIQUE
Cliquez sur un visuel pour l'agrandir

Une patiente âgée de 27 ans se présente pour une plainte oscillopsique binoculaire d’installation subaiguë évoluant depuis 48 heures. Elle n’a pas d’antécédent personnel ou familial.  

 

L’examen retrouve seulement un nystagmus vertical, battant vers le haut, isolé et maximal dans le regard vers le haut.  

 

Une IRM encéphalique est réalisée (figures 1 à 3). Elle montre des lésions d’aspect inflammatoire de la substance blanche, dont une sus-tentorielle est rehaussée par l’injection d’un produit de contraste. L’IRM médullaire est normale. La ponction lombaire est inflammatoire avec la présence de bandes oligoclonales à l’isoélectrofocalisation et d’une élévation de l’index IgG à 0,87.

Il n’y a pas d’élément notable autre sur le plan clinique ou paraclinique.

 

Julie Pique déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

Le quiz du mois

Devant ce tableau clinique associé à l’imagerie :
La patiente bénéficie d’une corticothérapie intraveineuse à fortes doses et regagne son domicile, asymptomatique. 10 jours plus tard, elle présente brutalement une détresse respiratoire aiguë en lien avec un œdème pulmonaire aigu massif puis un choc cardiogénique. Il existe à l’ECG un sus-décalage diffus et une élévation des enzymes cardiaques. L’échocardiographie retrouve une dysfonction ventriculaire gauche majeure (FEVG à 20 %) avec une akinésie sévère basale. La coronarographie, la biopsie myocardique et le dosage des catécholamines urinaires sont normaux. Devant ce tableau, vous évoquez:
Au décours de la prise en charge cardiologique, on constate une dégradation de son état neurologique (tétraparésie, troubles de la déglutition). L’IRM encéphalique est contrôlée (figure 4) et montre une extension de la lésion bulbaire et l’apparition de plusieurs lésions sus-tentorielles.

Pour afficher les images en plein écran et
répondre au quiz, identifiez-vous