Identifiez vousIdentifiez-vous
Inscription gratuite Inscription gratuite
imagedumois.com
Posté le 05/03/2020 par le Dr Thomas BONDUELLE
Cliquez sur un visuel pour l'agrandir

Vous recevez en hospitalisation de neuropédiatrie Mlle E. âgée de 14 ans, en classe de 4e, et qui présente depuis une semaine un tableau clinique d’apparition rapide associant un déficit moteur du membre supérieur droit associé à des paresthésies de la main droite, un ptosis de l’œil droit et une dysarthrie.

L’examen clinique révèle une parésie distale à 3/5 du membre supérieur droit, sans déficit sensitif. Les réflexes sont normaux. Il existe une paralysie faciale centrale droite. Il n’y a pas de syndrome cérébelleux. Le reste de l’examen clinique est normal. La patiente est apyrétique et de bon contact. À noter un antécédent de SEP chez son père.

Vous obtenez l’IRM encéphalique ci-jointe.

 

T. Bonduelle déclare ne pas avoir de liens d'intérêts.

Le quiz du mois

Que vous évoquent ces images dans ce contexte ?
Une ponction lombaire est réalisée retrouvant un liquide eau de roche, 0,17 g/L de protéines, 1 élément, glycorachie et lactatorachie dans les normes ainsi que la présence de 6 bandes oligoclonales. Le reste du bilan réalisé est normal en dehors d’une dysthyroïdie infraclinique. Trois mois plus tard, une nouvelle IRM est réalisée retrouvant l’apparition de nouvelles lésions démyélinisantes pariétales et périventriculaires dont certaines prennent le contraste et qui vous permettent de poser un diagnostic de SEP de début pédiatrique (POMS) sous une forme récurrente rémittente. A propos de la SEP pédiatrique :
Concernant les diagnostics différentiels, quelle(s) proposition(s) est(sont) vraie(s) ?
à propos du diagnostic de POMS :

Pour afficher les images en plein écran et
répondre au quiz, identifiez-vous