Identifiez vousIdentifiez-vous
Inscription gratuite Inscription gratuite
imagedumois.com
Ça brille !
Posté le 05/10/2020 par le M Arnaud Reboul
 
Cliquez sur un visuel pour l'agrandir

Un patient âgé de 80 ans présente un syndrome médullaire d’installation progressive sur environ une semaine avec paraparésie et troubles sphinctériens. Il n’y a pas d’antécédent neurologique particulier ou d’épisode infectieux récent. L’EDSS au nadir est évalué à 8. Une IRM médullaire est réalisée.

 

Les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités de santé françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique, si tel est le cas.

Le quiz du mois

Grâce à cette IRM et au vu du tableau clinique, quels diagnostics pouvez-vous écarter ?
La ponction lombaire retrouve une pléiocytose lymphocytaire et des BOC. L’IRM cérébrale est sans particularité. Comment caractérisez-vous cette atteinte médullaire en IRM ?
Le bilan infectieux, métabolique et immunologique est négatif. Les anticorps anti-AQP4 et MOG ne sont pas encore disponibles. Que vous manque-t-il pour poser le diagnostic de NMOSD ?
Quel élément sémiologique présent sur l’IRM, très spécifique de la NMOSD à anticorps anti-AQP4, pourrait vous orienter davantage ?

Pour afficher les images en plein écran et
répondre au quiz, identifiez-vous