Identifiez vousIdentifiez-vous
Inscription gratuite Inscription gratuite
imagedumois.com
Mon petit doigt me dit …
Posté le 04/04/2019 par le Dr Pierre-Michel DUGOURD et le Dr Olivier COGREL
Cliquez sur un visuel pour l'agrandir

Mme L, âgée de 53 ans, présente une onychopathie d’installation rapide (figure 1) touchant les ongles des mains, excepté celui de l’auriculaire gauche (figure 2). Les ongles dystrophiques sont amincis, rugueux et ont perdu leur transparence (figure 2 et 3). Elle est désespérée à l’idée que ses ongles ne soient plus jamais comme avant. Il n’y a pas d’atteinte des orteils ni des autres phanères.

Elle ne prend aucun médicament. Ses principaux antécédents médicaux sont un terrain atopique et des douleurs articulaires mécaniques. L’examen dermatologique note une hyperkératose du talon droit qu’elle explique par “ses randonnées du week-end” (figure 4).

Une biopsie unguéale montre un épiderme hyperplasique, avec spongiose à éosinophiles, des foyers de parakératose focale et quelques polynucléaires neutrophiles avec hypogranulose ainsi que quelques nécroses kératinocytaires.

Le quiz du mois

Décrivez la sémiologie unguéale
Quel sont les diagnostics les plus probables ?
Quel(s) traitement(s) de 1re intention pouvez-vous proposer ?

Pour afficher les images en plein écran et
répondre au quiz, identifiez-vous